présentation
programme
archives
contacts
newsletter
adhésion
accueil
plan du site
téléchargements
liens

       accueil >> les stages >> archives

 
 

VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE (12) - CULTURE. STAGE D'ANALYSE FILMIQUE AU CINÉMA DE RIEUPEYROUX, LES 29 ET 30 JANVIER. Documentaire : la quête sensible du réel
Article paru le 10/01/05 dans la Dépêche du Midi


Juché sur sa bicyclette, Francis Fourcou a sillonné la France et la Belgique, faisant escale dans des lieux de projection pas comme les autres, où le cinéma fait débat et noue du lien. Il en a ramené un documentaire, « J'aime la vie, je fais du vélo, je vais au cinéma ».

À Rieupeyroux, l'équipe des Rencontres à la campagne compte bien programmer cette bobine. En attendant, cette envie, ce genre cinématographique et la philosophie qu'il véhicule constituent « une très bonne entrée en matière » sur ce qui se passe à Rieupeyroux.

« Nous avons envie de défendre un certain cinéma, un cinéma qui n'est pas une marchandise mais qui permet de faire des rencontres et de développer un réflexe citoyen », plaide Élizabeth Kérébel. Et son collègue Guy Pezet d'ajouter : « Nous sommes des passeurs de cinéma ».

Cette politique qui passe par des choix de programmation exigeants et passionnés, chaque semaine et dans le cadre du festival annuel, se décline aussi par des stages ouverts au plus large public. Le prochain sera consacré à l'analyse filmique du documentaire vu « à la frontière du réel ». Il sera animé par le critique Patrick Leboutte et Marc-Antoine Roudil, réalisateur. Le duo était présent lors de la dernière édition festivalière, l'un pour mettre en perspective une soirée années soixante et l'autre pour présenter, son documentaire, « Par-devant notaire ».
« Quand on dit documentaire, on pense à tort réel et rien que le réel. Cette analyse permettra de réfléchir à la nécessité de la mise en scène et du mélange d'une part de fiction. Le documentaire est une vision du réel », explique Guy Pezet.
Pour musarder le long de ce sentier, plusieurs extraits de documentaires seront soumis aux stagiaires. En soirée, « Déjà s'envole la fleur maigre », sera projeté dans son intégralité. Réalisé par Paul Meyer en 1959, ce film, une commande de l'État belge, est tombé dans les oubliettes pendant plus de 30 ans.
« Il s' agissait au départ de traiter de l'intégration des immigrés dans les mines du Borinage, mais petit à petit, le film a pris une autre direction », souligne Guy Pezet. Chronique de la mort annoncée de la mine et de la culture ouvrière, il donne à voir les ratés de l'intégration. Il met en scène une famille de Siciliens. Il y a là Domenico, l'ancien qui rêve de retour sur son île, des gosses qui dévalent les terrils. « C'est un des plus beaux films jamais réalisé sur l'enfance », en dit aussi Patrick Leboutte.

C. S.-B.

Stage les 29 et 30 janvier au cinéma de Rieupeyroux. «Déjà s'envole la fleur maigre » : projection samedi 29 janvier à 20 h 45. Renseignements, tél. 05 65 65 60 75 ou 06 83 20 48 29.




programme cinéma
jusqu'au mercredi 5
décembre 2017
ici !

en savoir plus ...

les dispositifs
d'éducation à l'image
2017-2018

en savoir plus ...

pour aller plus loin
les projets
AU-DELA DE L'ECRAN
2017
ici !

en savoir plus ...

FESTIVAL
2017
ici !

en savoir plus ...

le bulletin
d'adhésion
2017

ici !

en savoir plus ...
- présentation - la salle de cinéma - les stages - école et cinéma - le festival - le réseau / le catalogue - adhésion - contacts - liens - plan du site -
site Web réalisé et hébergé par   base2prod - alain vincent