présentation
programme
apéro concert
les invités
les partenaires
les archives du festival
 - 12 ème Rencontres... à la Campagne
 - 11ème Rencontres... à la Campagne
 - 10èmes Rencontres... à la Campagne
 - 9èmes Rencontres...à la Campagne
 - 8èmes Rencontres...à la Campagne
 - 7èmes Rencontres... à la Campagne
 - 6èmes Rencontres...à la Campagne
 - 5èmes Rencontres...à la Campagne
 - 4èmes Rencontres...à la Campagne
 - 3èmes Rencontres...à la Campagne
 - 2èmes Rencontres...à la Campagne
 - 1ère éditon des Rencontres...à la Campagne
inscriptions
contacts
newsletter
adhésion
accueil
plan du site
téléchargements
liens

       accueil >> le festival >> les archives du festival >> 12 ème Rencontres... à la Campagne

 
       FESTIVAL 2009 Grands axes de la programmation
 

Même s’il peut y avoir encore quelques modifications de détail, le programme de la 12èm édition est à peu près arrêté.
Outre les temps forts traditionnels : nuit du court métrage, après midi consacrée aux films produits en région avec le dernier J.H. Meunier « Rien à perdre » le vendredi 11, après midi du dimanche 13 consacrée aux films pour petits et grands avec "La guerre des boutons" et "Le roi des masques", nous vous proposerons des parcours à travers l’œuvre de 4 cinéastes que nous aimons.

Tout d’abord, Max Ophuls, brillant cinéaste franco-autrichien au sommet de sa carrière dans les années 50. Avec "Madame de", "Le plaisir", et en clôture le dimanche 13 "Lola montes", ce sont trois grands films que nous pourrons voir ou revoir. Ce sont aussi de très grands interprètes : Danièle Darrieux , Madeleine Renaud, Jean Gabin, Martine Carol, Vittorio de Sica au service de fictions romanesques, élégantes mais cruelles, mises en scène de façon virtuose (cadrages, mouvements incessants de caméra) par un de nos plus grands réalisateurs.

De même, une soirée consacrée à Alain Resnais nous remettra de revoir "Hiroshima mon amour", un des films phares du début des années 60. De la nouvelle vague à nos jours, la carrière d’Alain Resnais est l’une des plus riches, des plus originales de la production française. Cinéaste moderne depuis toujours, soucieux de porter un point de vue nouveau sur la mise en scène, sur les stratégies et le jury de Cannes cette année avec ces "Herbes folles". Nous aurions voulu montrer ce film en avant première, mais sa sortie retardée et sa production ne nous l’ont pas permis. Nous reverrons donc aussi « La vie est un roman » 1983 et l’an 01 1973, projet auquel Resnais a travaillé avec Rouch et Doillon.
Autre soirée consacrée à un grand cinéaste apparu dans les années 90, celle du vendredi 11, avec en avant première « l’armée du crime » de Robert Guédiguian. Ce cinéaste engagé d’origine arménienne, s’attaque à une des grandes pages de l’histoire de la Résistance en France, celle concernant le groupe Manouchian, rendu célèbre par la honteuse affiche rouge, magnifiquement évoquée par Aragon puis Ferré dans les années 50 . Ce sera aussi l’occasion de voir ou revoir « Le voyage en Arménie » qu’il a tourné en 2005.
Enfin, ce même vendredi 11, sous le foirail, deux films du plus brillant cinéaste chinois Zia Zhang Ke : « The world », fiction foisonnante peu vue en 2005, et dont la modernité, la complexité imposaient une seconde vision et « Dong », un documentaire tourné en même temps que le remarquable « Still life » en 2006-2007, autour de la construction du barrage des trois gorges, projet industriel à la démesure de cette Chine moderne, que Zia, plus qu’aucun autre, donne à voir, à découvrir ( voir son dernier documentaire – fiction : "24 city",un des plus beaux films, montrés cette année en mai ) .

Deux journées seront consacrées à des thématiques fortes : le samedi 12, journée autour du cinéma iranien et afghan en présence de Barmak Akram, dont nous découvrirons "L’enfant de Kaboul" et les multiples talents artistiques. Bien sûr Mojdeh Famili, amie des rencontres nous accompagnera toute la journée autour de films attendus comme les derniers Kiarostami qui sont aussi ces premiers, des œuvres à découvrir comme 3Le coureur3 d’Amir Nadéri, ou "Deux anges" de Mamad Haghighat ; tout cela regroupé autour d’une thématique plus large « l’enfant et le monde ». Des rencontres, des surprises, un éclairage original sur une région au cœur de l’actualité mondiale, voila un programme alléchant pour ce samedi 12 !
La journée d’ouverture du mercredi 09 sera consacrée au monde agricole et s’insére dans le projet mis en place en 2008 entre le lycée Beauregard de Villefranche et un lycée roumain.
Nous découvrirons le film réalisé par les élèves de B.T.A. avec Yves Caumon « Je ne suis pas un homme préhistorique » à 18h, puis l’un des films 2008, très attendu ici « L’apprenti » de Samuel Collardey, qui s’intéresse à l’apprentissage agricole, au stagiaire et à son maître de stage dans une ferme. Enfin une découverte roumaine « Le pont des fleurs » de Thomas Ciulei.

De bons moments en perspective donc pour ce festival de septembre. Mais juillet et août seront aussi l’occasion de belles soirées cinématographiques avec toujours la volonté de montrer des films venus de tous les continents et mêlant tous les genres


 
      Les invités du festival 2009
 

Barmak Akram
Mojdeh famili
Linda ferrer Roca
Jacqueline Gesta
Jean-Henri Meunier
Hélène Morsly




programme cinéma
jusqu'au mercredi 5
décembre 2017
ici !

en savoir plus ...

les dispositifs
d'éducation à l'image
2017-2018

en savoir plus ...

pour aller plus loin
les projets
AU-DELA DE L'ECRAN
2017
ici !

en savoir plus ...

FESTIVAL
2017
ici !

en savoir plus ...

le bulletin
d'adhésion
2017

ici !

en savoir plus ...
- présentation - la salle de cinéma - les stages - école et cinéma - le festival - le réseau / le catalogue - adhésion - contacts - liens - plan du site -
site Web réalisé et hébergé par   base2prod - alain vincent